Ghislaine Mangel
Ghislaine Mangel

Hypnothérapie et thérapies brèves à Puteaux-La Défense

Rentrée : stress, angoisses, déprime, dépression

Des solutions pour rester serein et optimiste

Pourquoi la rentrée génère-t-elle tant de stress ?

« Plus de la moitié de nos internautes se disent épuisés ou stressés à la veille de la rentrée. » (Psychologies.com 27/08/2020).

Ce sentiment d’anxiété voire même de déprime ou de dépression post vacances est un sujet de plus en plus étudié par la médecine. Ce trouble est toutefois à dissocier de la dépression ou du TAS (trouble affectif saisonnier).
Différents facteurs sont mis en avant pour expliquer ce phénomène :

  • des souvenirs négatifs : rentrée scolaire
  • l’angoisse de la reprise du travail
  • changement de rythmes et temps de réadaptation
  • le blues hivernal ou dépression automnale
  • des rythmes de fin d’année soutenus

Rentrée : stress, fatigue et dépression retour de vacances

Les sources de ce sentiment d’angoisse, de déprime de rentrée après les vacances d’été sont indiquées en tant que possibilités (liste non exhaustive). J’ai pu les valider lors de nombreuses consultations réalisées à la rentrée de septembre.
Cette liste est bien sût non exhaustive. De même qu’un pull n’est jamais fait d’une seule maille, la cause d’un mal être a souvent plusieurs origines. Les séances permettent d’identifier et de traiter chaque source.

Déprime de la rentrée : de vieilles traces de nos angoisses scolaires?

Les rentrées scolaires de notre enfance qui hantent notre vie d’adulte

Comment expliquer ces angoisses post-rentrée, alors que pourtant tout va bien au travail, voire même nous sommes, pour certains, heureux de retrouver notre quotidien, nos collègues, notre travail.

Il m’est souvent arriver d’aider des patients qui avaient vécu une scolarité difficile (ennui, harcèlement, difficultés d’apprentissage…) et qui, bien malgré eux restent « marqués » par ces souvenirs plus ou moins traumatiques. A l’âge adulte, chaque rentrée de septembre générant, de façon inexpliquée, un stress, une angoisse voire une forte déprime.

Solutions

La thérapie brève permet d’identifier le ou les « vieux souvenirs » qui déclenchent cette angoisse de la rentrée.
L’apprentissage des clefs de l’autoconditionnement évite d’amplifier le phénomène de stress post rentrée.
L’hypnose thérapeutique neutralise la charge émotionnelle reliée au souvenir « traumatique ».

Angoisses de la reprise du travail

« Retourner au travail provoque souvent une anticipation anxieuse de ce que l’on va retrouver et que l’on n’aime peut-être pas forcément : de grosses charges de travail, des difficultés, une ambiance pas drôle, un rythme difficile, une dure conciliation vie de famille et vie professionnelle…« *
Frédéric Chapelle – Psychiatre

Le contraste est d’autant plus fort que ces angoisses arrivent après cette période de grandes vacances où, en principe, nous pouvons retrouver des rythmes de vie plus agréables, des temps vacants et des rythmes plus souples pour nous et avec nos proches, avoir des activités choisies qui nous plaisent, le soleil (normalement!).
L’anticipation négative de la rentrée (anxiété) – alors que nous sommes toujours en vacances – peut générer un stress qui à terme ne pourra que créer, le jour J une dépression de retour de vacances.

Solutions

Il est très important, dans un premier temps, de comprendre pourquoi notre cerveau ne fait aucune différence entre imagination et réalité? Apprendre à vider le stress avant que ce dernier ne nous submerge sera la deuxième étape. Enfin trouver des sources de satisfaction pour cette rentrée (si si, il y en a toujours, croyez moi!) et faire des visualisations créatrices la 3ème étape.
Prenez rendez-vous : cliquez ici

Changement de rythmes et réadaptation

Reprise du travail après la ruptures des habitudes et des rythmes de vie

Selon Christophe André : « La rentrée est ce que l’on appelle en psychologie un “stresseur”, c’est-à-dire un événement qui provoque un changement d’équilibre et qui va donc mobiliser nos ressources, exiger une certaine adaptation… C’est donc comme une petite onde de choc… Mais que l’on a déjà connue… à chaque rentrée !*  »
Pour Frédéric Chapelle (Psychiatre)  » la fin de l’été : c’est une grosse période charnière. La coupure est généralement plus longue que pour les autres vacances, le temps de réadaptation est donc plus long aussi.* »

  • Source : Psychologies.com 27/08/2020)

Solutions

« La ligne du temps » est une technique de PNL (programmation neurolinguistique) particulièrement efficace pour travailler sur la régulation des rythmes biologiques et éviter une fatigue qui contribue à cette sensation de déprime de la rentrée. D’autres techniques d’hypnose sont également efficaces pour nous aider à réguler nos cycles.
Prenez rendez-vous : cliquez ici

Blues hivernal / Dépression Automnale : des facteurs biologiques

Le blues hivernal ou dépression automnale est à distinguer du trouble affectif saisonnier (TAS) qui se caractérise par une période de déprime voire de dépression qui apparaît de façon cyclique (à date régulière). J’aborde ici l’impact de la baisse de la lumière qui se produit à l’automne, sur le blues de la rentrée de septembre.

La lumière est un indicateur externe pour notre horloge biologique interne.
A l’automne la luminosité baissant, ce changement d’information reçu par notre cerveau peut créer des retards de phases dans nos rythmes biologiques. Ce déphasage provoque des dérégulations de la production de la sérotonine, de la mélatonine et noradrénaline.
Ces hormones jouent un rôle majeur dans la régulation de nos phases de sommeil et de nos humeurs, dans la gestion du stress (la mélatonine inhibe la dopamine).

Les patients souffrant de ce décalage biologiques peuvent ressentir entre autre : des troubles de l’humeur (irritabilité), de la fatigue (difficultés d’endormissement et de réveil), une gestion du stress difficile (angoisses, anxiété, paniques). Ces symptômes étant souvent eux-mêmes amplifiés par des rythmes de travail élevés en fin d’année.

Source : Prévalence estimée de la dépression saisonnière – P68 à P 73 – Roxanne MERO 2017.

Solutions

Grâce à l’hypnose et à l’auto-hypnose vous apprendrez à vider le stress puis à stimuler la production de sérotonine et de mélatonine en simulant cérébralement la perception de lumière.
La thérapie brève systémique peut vous aider à oser dire non dans le cadre du travail lorsque cela est nécessaire; et préserver ainsi votre équilibre.

Prenez rendez-vous : cliquez ici

Travail : un rythme de fin d’année intensif

Pourquoi les employés dépriment en Automne?

« L’explication d’une telle sinistrose est aussi à chercher du côté de l’organisation du travail » souligne Eric Albert, psychiatre et conseil en entreprise, lors d’une interview sur Europe 1.
Il va être en effet demandé aux salariés de réaliser en 4 mois les résultats d’un semestre tronqué par les deux mois des grandes vacances. Cette pression est intensifiée, pour beaucoup d’entreprises, par la clôture de fin d’année : « Il y a donc à ce moment là une montée de l’intensité de travail très forte« .

Solutions

Plusieurs solutions peuvent vous aider.
Grace à l’auto-hypnose apprenez à recharger vos batteries. L’hypnose thérapeutique et la thérapie brève peuvent vous aider à savoir dire non ou encore à optimiser votre organisation.

Le cabinet

16 rue de l'Oasis
92800 Puteaux - La Défense

Cabinet facilement accessible en voiture et transports : métro ligne 1, RER A, bus.

Consultation à distance possible

Payer votre consultation